association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par paysRussie - Europe de l’Est
Dernière mise à jour :
dimanche 12 novembre 2017
Statistiques éditoriales :
437 Articles
2 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1555 aujourd'hui
2196 hier
1039244 depuis le début
   
Articles par thèmes :
Tchernobyl Youri Bandazhevsky
Articles par pays :
Russie - Europe de l’Est
Journal par No :
No 79, octobre 2005
No 79, octobre 2005
Publié le dimanche 30 septembre 2007
  • Bandazhevsky enfin libre !
  • Tchernobyl : l’AIEA organise la désinformation

Bandazhevsky enfin libre !

La liberté conditionnelle a été accordée au professeur Bandazhevsky le 5 août 2005. Il a pu quitter le jour même la colonie pénitentiaire où il était assigné à résidence depuis le mois de juin 2004. Cette peine de relégation avait succédé à 4 ans d’emprisonnement à régime renforcé. Sans les remises de peines associées aux amnisties générales, sa condamnation n’aurait expiré qu’en janvier 2007. Il n’a pas encore recouvré une totale liberté : il est toujours sous surveillance policière. Il n’est pas non plus autorisé à quitter le Belarus. Par ailleurs, le tribunal exige le paiement d’une amende de 35 millions de roubles belarusses (soit 13 500 euros). De plus, au terme du jugement prononcé le 18 juin 2001, il ne peut occuper de poste à responsabilité pendant les 5 prochaines années. Actuellement, Youri Bandazhevsky ne trouve plus aucun laboratoire belorusse susceptible de l’employer pour poursuivre ses recherches, parler de Bandazhevsky est devenu dangereux et les scientifiques ne sont absolument pas libres de leurs recherches. Du coup, la plupart des personnes affectées par la radioactivité (et notamment les quelques « liquidateurs » encore en vie) rencontrent aujourd’hui beaucoup de difficultés pour bénéficier d’un traitement auprès des instituts gouvernementaux de Minsk et Gomel. Malgré les épreuves qu’il a traversées, le Professeur Bandazhevsky n’a jamais cédé aux pressions. Il a toujours refusé de reconnaître sa culpabilité et n’a jamais renié ses idées. Ses convictions s’en trouvent au contraire renforcées et son principal objectif est aujourd’hui de pouvoir reprendre ses recherches. C’est dans cette perspective qu’a été mis sur pied le projet de création du laboratoire CRIIRAD-BANDAZHEVSKY. Ce laboratoire de recherche travaillera sur les effets des contaminations radioactives et sera implanté au Belarus, pays le plus touché par la catastrophe de Tchernobyl.

Laboratoire CRIIRAD BANDAZHEVSKY

Chacun peut devenir co-fondateur du laboratoire en achetant 1 brique à 50 euros. Par ailleurs, tous les dons, même très modestes, permettront d’alimenter le fonds Bandajevsky et d’aider le professeur à réunir la somme de 13 500 euros qu’il doit verser au tribunal. Pour aider la CRIIRAD à financer l’amende de Youri Bandazhevsky et ainsi permettre sa totale liberté, envoyez vos dons par chèque, à l’ordre de la CRIIRAD, en y inscrivant au dos la mention « amende Bandajevsky » à l’adresse suivante : CRIIRAD 471, avenue Victor Hugo 26000 VALENCE – France. Ou verser la somme désirée à ContrAtom avec la mention Bandazhevsky.

Pour s’informer sur la création du laboratoire de recherche :

www.criirad.org.


Article manque ???

 
Articles de cette rubrique
  1. No 83, octobre 2006
    2 octobre 2007

  2. No 81, avril 2006
    2 octobre 2007

  3. No 80, décembre 2005
    2 octobre 2007

  4. No 79, octobre 2005
    30 septembre 2007

  5. No 79, octobre 2005
    2 octobre 2007

  6. No 78, avril 2005
    2 octobre 2007

  7. No 77, avril 2005
    2 octobre 2007

  8. No 75, octobre 2004
    2 octobre 2007

  9. No 74, juin 2004
    2 octobre 2007

  10. No 72, décembre 2003
    2 octobre 2007

  11. No 68, décembre 2002
    2 octobre 2007

  12. No 64, juin 2002
    2 octobre 2007