association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par paysSuisseGenève
Dernière mise à jour :
samedi 8 décembre 2018
Statistiques éditoriales :
447 Articles
5 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
901 aujourd'hui
1345 hier
1520266 depuis le début
   
Articles par pays :
Suisse
Journal par No :
No 75, octobre 2004
No 75, octobre 2004
Publié le samedi 13 octobre 2007

M. Monod

  • Manifestation contre les armes nucléaires
  • Nouveaux tarifs des Services industriels genevois

Manifestation contre les armes nucléaires

Le 5 août 2004, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées sur la place des Nations à Genève, pendant la Conférence du Désarmement, pour protester contre les armes nucléaires. A quoi peut servir une telle manifestation ? A montrer notre impatience face aux Etats nucléaires qui bloquent la Conférence du Désarmement. En effet depuis une dizaine d’années rien ne bouge dans le domaine du désarmement nucléaire. Il y a 20 ans, la Conférence du Désarmement avait accouché avec peine d’une convention sur l’interdiction des armes chimiques, 20 ans auparavant avait été conclue une convention sur l’interdiction des armes biologiques. Il reste à formuler une convention sur l’interdiction des armes nucléaires, troisième volet des armes de destruction massive. Il y a 10 ans, un traité d’interdiction des essais nucléaires avait été obtenu mais il n’a pas été ratifié par suffisamment d’Etats pour entrer en vigueur. En particulier les Etats-Unis l’ont dénoncé pour conserver la liberté de poursuivre des essais après un moratoire. En 1995 le Traité de Non prolifération Nucléaire a été prolongé indéfiniment scellant pour toujours la partition entre ceux qui ont l’arme nucléaire et ceux qui ne l’ont pas. Depuis les Etats nucléaires refusent toute négociation sur l’élimination des armes nucléaires, malgré les appels incessants de l’Assemblée Générale des Nations Unies. La Conférence du Désarmement est paralysée. Par derrière, les Etats-Unis et la France préparent des armes nucléaires tactiques de petit calibre à utiliser sur le champ de bataille. En secret, des pays à capacité nucléaire civile préparent des bombes atomiques. Face à cette situation de plus en plus dangereuse, les Etats-Unis ont fait un geste en juillet dernier. Ils ont annoncé qu’ils acceptaient une négociation sur l’interdiction de produire des matières fissiles. Cela n’a pas impressionné les délégués à la Conférence du Désarmement car chacun sait que les Etats-Unis disposent de milliers de tonnes de matière fissile. Pour débloquer la situation il faut de la part des puissances nucléaires un réel engagement à éliminer les armes nucléaires. En mai de l’an prochain, aura lieu à New York la conférence de révision du Traité de Non Prolifération Nucléaire. L’impatience de la société civile prise en otage par les puissances nucléaires va se manifester. Les Maires des grandes villes conduits par le Maire de Hiroshima vont converger sur New York pour réclamer un désarmement nucléaire complet selon l’article 6 du Traité de Non Prolifération. Le chantage nucléaire des grandes puissances n’est pas tolérable.

Michel Monod


Nouveaux tarifs des Services industriels genevois

Au vu de la bonne santé financière (la honte, de nos jours, un service public ayant l’outrecuidance de faire des bénéfices), le Conseil d’Etat genevois et le conseil d’administration des SIG ont décidé de baisser les tarifs de l’électricité. Immanquablement, cela va se traduire par une augmentation de la consommation, c’est la loi du marché. Inspirée par la sensibilité écologique de notre République, une brochure a été distribuée parallèlement à l’annonce de la baisse des tarifs, incitant tout un chacun à consommer plus écolo. Des personnes proches de ContrAtom nous ont avoué n’avoir rien compris à ladite brochure. Je vais essayer d’être plus simple, sans chercher à ménager toutes les sensibilités. Toute une panoplie de « produits » est proposée. Cela va du simple hydraulique importé ou, l’horreur de l’horreur pour les moutons noirs, du thermique importé au nec plus ultra : du 100% renouvelable avec encouragement au développement de nouvelles technologies et compensations environnementales, en passant par plusieurs paliers saupoudrés de diverses options : un peu plus de solaire par-ci, un zeste d’hydraulique de chez nous par-là etc. Bref (il n’y a pas de miracle), plus c’est cher, plus c’est écolo, durable, responsable envers la vie sur notre grain de sable perdu dans l’univers. Donc, Mesdames et Messieurs, à votre bon cœur en quelque sorte.

RB

 
Articles de cette rubrique
  1. No 89 février 2008
    28 février 2008

  2. No 83, octobre 2006
    15 octobre 2007

  3. No 81, avril 2006
    8 octobre 2007

  4. No 80, décembre 2005
    13 octobre 2007

  5. No 79, octobre 2005
    13 octobre 2007

  6. No 77, avril 2005
    13 octobre 2007

  7. No 76, décembre 2004
    13 octobre 2007

  8. No 75, octobre 2004
    13 octobre 2007

  9. No 74, juin 2004
    13 octobre 2007

  10. No 71, octobre 2003 (Interview)
    13 octobre 2007

  11. No 70, mai 2001
    13 octobre 2007

  12. No 59, juin 2001
    13 octobre 2007

  13. No 55, décembre 2000
    13 octobre 2007