association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalEdito
Dernière mise à jour :
dimanche 12 novembre 2017
Statistiques éditoriales :
437 Articles
2 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1555 aujourd'hui
2196 hier
1039244 depuis le début
   
Articles par thèmes :
OMS - AIEA Edito
Journal par No :
No 80, décembre 2005
Auteurs :
Anne-Cécile Reimann
No 80, décembre 2005
Publié le mardi 16 octobre 2007

Chères, chers ContrAtomistes,

Vous avez été sans doute aussi stupéfaits que nous d’apprendre que le prix Nobel de la paix venait d’être attribué à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et à son directeur le Docteur Mohamed ElBaradei. Si ce dernier a bel et bien fait preuve de courage en contredisant fermement les affirmations de G.W. Bush qui soutenait que l’Irak détenait l’arme nucléaire, raison pour laquelle il fallait envahir ce pays, nous ne pouvons par ailleurs que nous interroger sur le bien-fondé de ce choix ! En effet lorsque l’on sait que la mission première de l’AIEA est de promouvoir l’énergie nucléaire dans le monde et d’accélérer son développement, on est en droit de se demander s’il s’agit vraiment là d’un bienfait pour l’humanité ! Certes, la mission de l’AIEA consiste aussi à contrôler la non prolifération de l’arme atomique et c’est bien là que réside la contradiction car le nucléaire militaire n’existerait pas sans le nucléaire civil : les deux filières sont intimement liées !

D’autre part, dans son souci de préserver, autant que possible, une relativement bonne image du nucléaire civil, l’AIEA pratique, depuis près de 20 ans, une désinformation intense concernant les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl. Preuve en a été faite encore tout récemment avec le scandaleux rapport publié en septembre dernier qui minimise outrageusement les suites de la catastrophe ! Et que dire de l’accord passé en 1959 entre l’AIEA et l’OMS qui donne le droit à l’AIEA de sélectionner les rapports des scientifiques et des médecins sur les effets des radiations nucléaires ? Certains rapports de l’OMS, trop alarmistes au goût de l’AIEA, ne sont ainsi carrément pas publiés ! Le prix Nobel à l’AIEA, de qui se moque-t-on ? (Lire l’article pages 6 et 7) Stupéfaction encore à la lecture de l’article de la Tribune de Genève, en octobre dernier, laissant entendre que les habitants de la région de Benken dans le Weinland zurichois accepteraient de gaîté de coeur un dépôt de déchets radioactifs dans leur jardin … par sens civique ! Les bras m’en tombent. (Lire en page 10-11)

Indignation en apprenant que la contribution écrite du Réseau français « Sortir du nucléaire » est censurée lors du débat public qui a lieu en ce moment en France sur la construction du nouveau réacteur nucléaire EPR qui doit voir le jour à Flamanville, dans le département de la Manche. Cette contribution qui fait référence à un document confidentiel, secret défense oblige, dont le Réseau détient une copie, reconnaît que l’EPR est vulnérable en cas de crash suicide opéré avec un avion de ligne, contrairement aux affirmations des constructeurs. De plus, la décision de construire le réacteur EPR a clairement été prise avant le débat public. Même scénario en ce qui concerne les déchets nucléaires : des décisions majeures ont été prises avant que le débat organisé sur ce thème ait eu lieu. On décide d’abord, ensuite on fait croire aux citoyens qu’on se soucie de leur avis en organisant un débat dont les résultats n’infléchiront en rien ces décisions ! Là où le nucléaire passe, la démocratie trépasse, c’est bien connu ! Tout de même quelques bonnes nouvelles pour éclairer un peu le tableau :

L’Allemagne ne reviendra pas sur sa décision de sortir du nucléaire, c’est Angela Merkel qui l’a déclaré dans son discours d’investiture.

Le projet de laboratoire de la CRIIRAD au Belarus prend forme, le Professeur Youri Bandazhevsky et le Docteur Galina Bandazhevskaya ont signé leurs contrats de travail. La pétition pour des aliments non contaminés, lancée en janvier dernier par la CRIIRAD, a récolté plus de 100’000 signatures et le projet de révision du Codex alimentarius, dont nous vous parlions dans notre numéro 77 d’avril 2005, doit être repris à zéro. C’est une victoire de la résistance à la folie des nucléocrates ! (Lire en dernière page) Nous autres ContrAtomistes, sommes toujours debout, prêts et déterminés à poursuivre la lutte qui finira bien par aboutir à l’abandon du nucléaire, quelles que soient les embûches ! Pas vrai ?

Vive la résistance antinucléaire !

Vive la vie !

Anne-Cécile

 
Articles de cette rubrique
  1. No 92, septembre 2008
    17 octobre 2010

  2. No 89 février 2008
    28 février 2008

  3. No 87, octobre 2007
    22 octobre 2007

  4. No 85, avril 2007
    14 octobre 2007

  5. No 84, décembre 2006
    16 octobre 2007

  6. No 83, octobre 2006
    1er octobre 2007

  7. No 83, octobre 2006
    15 octobre 2007

  8. No 82, mai 2006
    1er octobre 2007

  9. No 81, avril 2006
    1er octobre 2007

  10. No 80, décembre 2005
    1er octobre 2007

  11. No 80, décembre 2005
    16 octobre 2007

  12. No 79, octobre 2005
    1er octobre 2007

  13. No 77, avril 2005
    1er octobre 2007

  14. No 76, décembre 2004
    1er octobre 2007

  15. No 75, octobre 2004
    1er octobre 2007

  16. No 74, juin 2004
    1er octobre 2007

  17. No 73, avril 2004
    1er octobre 2007

  18. No 72, décembre 2003
    1er octobre 2007

  19. No 71, octobre 2003
    1er octobre 2007

  20. No 70, mai 2003
    1er octobre 2007

  21. No 69 avril 2003
    1er octobre 2007

  22. No 68, décembre 2002
    1er octobre 2007

  23. No 64, juin 2002
    14 octobre 2007

  24. No 63, avril 2002
    1er octobre 2007

  25. No 62, février 2002
    1er octobre 2007

  26. No 60, septembre 2001
    1er octobre 2007

  27. No 59, juin 2001
    1er octobre 2007

  28. No 57, avril 2001 - spécial OMS-AIEA
    1er octobre 2007

  29. No 55, décembre 2000
    1er octobre 2007

  30. No 54, septembre 2000
    1er octobre 2007

  31. No 52, avril 2000
    1er octobre 2007

  32. No 51, janvier 2000
    1er octobre 2007

  33. No 50, octobre 1999
    1er octobre 2007