association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalEdito
Dernière mise à jour :
mercredi 13 décembre 2017
Statistiques éditoriales :
437 Articles
2 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
315 aujourd'hui
600 hier
1064928 depuis le début
   
Articles par thèmes :
Edito
Journal par No :
No 87, octobre 2007
Auteurs :
Anne-Cécile Reimann
No 87, octobre 2007
Publié le lundi 22 octobre 2007

Chères, Chers ContrAtomistes !

Nous étions plus de 2000 sur la Place fédérale à Berne le 8 septembre dernier pour clamer notre ferme opposition à tout projet de construction de nouvelles centrales atomiques ! Cette belle mobilisation est un pas encourageant vers l’indispensable reconstruction du mouvement antinucléaire qui va devoir s’opérer pour résister à l’offensive des nucléocrates qui occupent actuellement le devant de la scène.

La situation est périlleuse : le parlement fédéral a voté la « libéralisation » du marché de l’électricité avec toutes les funestes conséquences qui vont en découler et le Conseil fédéral vise à remplacer les centrales atomiques existantes par de nouvelles installations nucléaires tout en prétendant de surcroît nous imposer une pseudo solution au problème des déchets radioactifs !

Comment ce peut-il que nos autorités osent continuer à nous présenter le nucléaire comme étant une énergie sûre, propre et bon marché alors que tout démontre le contraire ?

La cahotique histoire de la terrifiante aventure nucléaire le prouve : la liste des avatars engendrés par cette technologie mortelle ne cesse de s’allonger ! Les derniers en date, souvenez-vous, la centrale suédoise de Forsmark qualifiée pourtant par l’Agence Internationale de l’énergie atomique (l’AIEA) comme étant la plus sûre au monde,cette installation tellement sûre donc, frise la catastrophe en juillet 2006, victime d’un simple court-circuit ! Puis, tout dernièrement, au Japon cette fois-ci, c’est la centrale la plus puissante au monde, celle de Kashiwazaki, près de Tokyo,qui est mise hors service par un puissant tremblement de terre : incendie, fuite d’eau radioactive, rejet de matière radioactive dans l’atmosphère et j’en passe !

Pour ce qui est de la Suisse, que penser de la sûreté de notre cinq vieilles casseroles nucléaires en fin de course ?

Prévues pour durer 30 ans, elles ont presque toutes atteint l’âge de la retraite mais on prévoit d’ores et déjà de prolonger leur durée d’exploitation à perpette ! Quand on sait que la centrale de Mühleberg présente deux mètres de fissures sur la jupe du cœur, on ne peut qu’être inquiet !

Le nucléaire, une énergie propre ? Il faut vraiment faire preuve d’une ignorance crasse pour oser une telle affirmation : de l’extraction de l’uranium, l’enrichissement du minerai, le transport des matières radioactives etc..., toutes ces opérations jalonnant la filière nucléaire ne sont bien évidemment pas neutre pour l’environnement et que dire de l’ultime pollution que représente la production des déchets radioactifs découlant de l’exploitation des centrales ? Quant à l’idée répandue que le nucléaire serait une énergie bon marché, elle ne tient absolument pas la route ! Si l’on ajoute aux dépenses déjà exorbitantes engendrées par la construction d’une centrale nucléaire, le coût de son démantèlement et celui de la gestion des déchets radioactifs, on arrive à des sommes dépassant l’entendement ! Quant à la soi-disant indépendance énergétique que procurerait à la Suisse le choix du nucléaire, quelle bonne blague ! De l’uranium, on en trouve bien évidemment à la pelle dans le sous-sol suisse, pas vrai ? Que de mauvaise foi !

Il est clair que les nucléocrates propagent des idées fausses qui malheureusement ont pignon sur rue ! A nous de leur tordre le cou !

La résistance s’organise : le 28 août dernier, plus de 20 associations, organisations et partis politiques ont fondé, sous l’impulsion de Greenpeace,une vaste alliance pour se préparer activement à résister aux projets de construction de nouvelles centrales nucléaires et pour faire connaître au public les problèmes, les risques et les déficits sécuritaires liés à l’énergie nucléaire. ContrAtom est de la partie et s’en réjouit !

En unissant nos forces, nous finirons par remporter la partie ! Chères, chers ContrAtomistes, merci d’être avec nous ! Vive la résistance au nucléaire,vive la vie !

Anne-Cécile

 
Articles de cette rubrique
  1. No 92, septembre 2008
    17 octobre 2010

  2. No 89 février 2008
    28 février 2008

  3. No 87, octobre 2007
    22 octobre 2007

  4. No 85, avril 2007
    14 octobre 2007

  5. No 84, décembre 2006
    16 octobre 2007

  6. No 83, octobre 2006
    1er octobre 2007

  7. No 83, octobre 2006
    15 octobre 2007

  8. No 82, mai 2006
    1er octobre 2007

  9. No 81, avril 2006
    1er octobre 2007

  10. No 80, décembre 2005
    1er octobre 2007

  11. No 80, décembre 2005
    16 octobre 2007

  12. No 79, octobre 2005
    1er octobre 2007

  13. No 77, avril 2005
    1er octobre 2007

  14. No 76, décembre 2004
    1er octobre 2007

  15. No 75, octobre 2004
    1er octobre 2007

  16. No 74, juin 2004
    1er octobre 2007

  17. No 73, avril 2004
    1er octobre 2007

  18. No 72, décembre 2003
    1er octobre 2007

  19. No 71, octobre 2003
    1er octobre 2007

  20. No 70, mai 2003
    1er octobre 2007

  21. No 69 avril 2003
    1er octobre 2007

  22. No 68, décembre 2002
    1er octobre 2007

  23. No 64, juin 2002
    14 octobre 2007

  24. No 63, avril 2002
    1er octobre 2007

  25. No 62, février 2002
    1er octobre 2007

  26. No 60, septembre 2001
    1er octobre 2007

  27. No 59, juin 2001
    1er octobre 2007

  28. No 57, avril 2001 - spécial OMS-AIEA
    1er octobre 2007

  29. No 55, décembre 2000
    1er octobre 2007

  30. No 54, septembre 2000
    1er octobre 2007

  31. No 52, avril 2000
    1er octobre 2007

  32. No 51, janvier 2000
    1er octobre 2007

  33. No 50, octobre 1999
    1er octobre 2007