association antinucléaire genevoise    logo
Accueil du siteJournalArticles par thèmesEnergies renouvelables
Dernière mise à jour :
dimanche 12 novembre 2017
Statistiques éditoriales :
437 Articles
2 Brèves
1 Site Web
3 Auteurs

Statistiques des visites :
1555 aujourd'hui
2196 hier
1039244 depuis le début
   
Articles par thèmes :
Energies renouvelables
Journal par No :
No 87, octobre 2007
Auteurs :
Philippe Gobet
No 87, octobre 2007
Publié le mardi 23 octobre 2007

Eoliennes : une industrie dans une croissance hallucinante !

On se souvient que, il y a quelques années, lorsque l’Etat britannique a voulu privatiser les centrales nucléaires, pas grand monde ne s’est présenté au portillon.

En effet, sans le soutien massif de l’Etat, l’énergie nucléaire est beaucoup trop chère, et ses risques beaucoup trop grands… (Vous n’avez jamais remarqué sur votre police d’assurance-ménage une phrase qui dit que « sont exclus les dommages en cas d’accident nucléaire », pas fous les assureurs !). Pour être précis, une partie du nucléaire anglais a été privatisée, mais a été ensuite sauvée de la faillite par une intervention massive de l’Etat anglais… On parle de morosité des marchés dans beaucoup de domaines, mais il en est un où on fait assurément « du pognon » : c’est dans les éoliennes. Un article du Monde (1) n’hésite pas à parler carrément d’une bulle spéculative ! Même la très nucléaire Areva (France) allonge les millions pour racheter des entreprises éoliennes ! Que cela soit pour se bâtir une image propre ou par réel souci de développer les renouvelables, le fait est que les prix flambent, et que les producteurs d’éoliennes ne passent plus pour des gentils babas…

Une bataille économique

« Impensable il y a cinq ans, la bataille entre le français Areva et l’indien Suzlon Energy pour le contrôle de REpower illustre la surenchère actuelle. De 850 millions d’euros fin janvier, le prix du fabricant allemand d’éoliennes pourrait atteindre 1,3 milliard d’euros si Suzlon renchérissait sur la dernière offre du groupe nucléaire valorisant déjà REpower à 1,13 milliard (2) . En 2004, Areva n’a pas été autorisée à acquérir le danois Bonus pour 350 millions d’Euros…. Trois ans plus tard, Bonus (racheté par l’Allemand Siemens) vaut… 2 milliards d’Euros !!!

L’actionnaire de 30% des actions de Repower, les avait acheté pour 32 Euros et va les revendre 140 Euros… Un spécialiste boursier (Didier Laurens) précise qu’il ne s’agit pas d’une bulle car il y a la perspective de bénéfices très importants… D’ailleurs en Allemagne on commence à craindre une pénurie d’ingénieurs spécialisés dans les renouvelables, il devient urgent de développer la formation…

Tous en route

Tous les groupes énergétiques s’y mettent. Le titre de Théolia (éoliennes) a gagné 140 % en un an. L’action d’EDF Energies nouvelles est passée en quatre mois de 28 à 42 euros. Pour les fabricants, les carnets de commandes sont pleins pour des années. « Les investisseurs institutionnels libéreront des tsunamis d’argent dans la nouvelle énergie ». Notamment les assureurs, de plus en plus inquiets des conséquences sur leurs résultats des catastrophes naturelles liées au réchauffement climatique. » (1) Vous remarquerez que dans un monde dirigé par l’appât du gain, les interventions des assureurs sont pleines de signification… Ils fuient le nucléaire (faillite assurée pour eux en cas d’accident) et courent vers les renouvelables….

Des innovations

Un article du Figaro (3) détaille les nombreuses innovations dans le domaine des éoliennes : éoliennes rabattables pour les îles cycloniques (elle se rabattent automatiquement 24 heures avant l’arrivée des grands vents. Cela facilité également la maintenance. entre 1990 et 2003, la puissance des éoliennes de la marque Vergnet a été multipliée par 55… dans le même temps, mais dans un mouvement complémentaire, il y a de plus en plus de possibilités de petites éoliennes à installer dans son jardin !

on utilise les éoliennes aussi pour des pompes à eau, en Afrique, et bientôt pour des usines de dessalement de l’eau de mer on parle de nouvelles éoliennes ressemblant en quelque sorte à des réacteurs d’avion et fonctionnant même par grands vents (alors que les éoliennes normales doivent être mises à l’arrêt) « cerfs-volants » : une société italienne a mis au point un nouveau concept, qui permettrait de produire autant d’énergie qu’une tranche de centrale nucléaire. Le Kite Wind Generator part du principe que les vents en altitude sont plus puissants et plus réguliers que ceux qui sont proches du sol. Le principe est simple : un manège porte des bras pivotants sur lesquels sont accrochés de très grands câbles reliés à des sortes de cerfs-volants très légers, en fibre de carbone, qui montent jusqu’à mille mètres. En tournant, le tout permet de produire jusqu’à 1 GW, contre 2 ou 3 MW pour une éolienne classique. De quoi faire tomber les coûts de production entre 6 et 12 euros par mégawatt, soit de cinq à dix fois moins que ceux du gaz ou du pétrole et quinze fois moins que les éoliennes classiques (…). Pour l’instant au stade de prototype, le produit doit encore faire ses preuves. (3)

éolienne urbaine : on envisage des éoliennes à axe vertical (et non horizontal comme l’éolienne traditionnelle à pales) pour installation sur le toit des immeubles ! « Le produit peut fonctionner sous tous types de vents, même violents, jusqu’à 45 mètres par seconde, explique son inventeur, Georges Gual. Dès que sa technologie sera au point un premier exemplaire sera installé dans une ville bretonne, puis sans doute sur des immeubles à Paris.

bientôt un cargo de 10 000 tonnes de la compagnie allemande Beluga Shipping sera doté d’une grande aile de 160 m2. Un cerf-volant qui « devrait permettre de réduire de 10 à 15 % la consommation de carburant du navire sur une année », explique Stephan Wrage, directeur et fondateur de la société SkySails, installée à Hambourg.

... Bref !

Tout va très vite… Malgré les déclarations très pro-nucléaires de ces fous qui nous dirigent (par exemple Sarkozy, Bush, Ahmadinejad…) plus personne ne peut se permettre de négliger les énergies renouvelables. Il y a beaucoup d’argent à faire dans ce domaine, et ça c’est un argument que le monde qui nous entoure est en train de découvrir…

Philippe Gobet

 
Articles de cette rubrique
  1. No 87, octobre 2007
    23 octobre 2007

  2. No 82, mai 2006
    30 septembre 2007

  3. No 82, mai 2006
    15 octobre 2007

  4. No 79, octobre 2005
    30 septembre 2007

  5. No 77, avril 2005
    30 septembre 2007

  6. No 76, décembre 2004
    30 septembre 2007

  7. No 73, avril 2004
    30 septembre 2007

  8. No 68, décembre 2002
    30 septembre 2007